TELO MARTIUS / 4D | 2016

installation vidéo, 3 vidéos projecteurs

 

 

Un objet cinématographique autonome. À partir d'une maquette réalisée avec Julien Ferrato une nouvelle version est née avec l'idée d'évoquer des fragments mémoriels de la ville de Toulon. Une ville du futur est d'abord une ville qui a conscience de son passé. J'ai donc intégré des images de films ayant été tournés à Toulon Pierrot le fou (Jean Luc Godard, 1965) ainsi que des images d'archives suite au bombardement. J'ai ensuite proposé à Charles Berling (directeur du théâtre liberté) de rejouer une réplique de Pierrot le fou amplifiant l'idée que l'histoire se répète toujours, se rejoue. C'est l'essence même de ma recherche. Comment travaille la mémoire et comment le souvenir se modifie avec le temps. Cette vision fictive évoque aussi l'aliénation lente que provoque la vie en ville. Comment les événements se répètent ? Une vision fictive d'image prend possession de celle-ci. L'ensemble tente de montrer les mécanismes de fabrication de l'image. La voiture fait référence au vieux trucage des premiers films hollywoodiens. Elle montre mon parcours quotidien pour arriver jusqu'au théâtre. La structure en carton agit comme un zoom dans la maquette. Le spectateur filmé avec un retard de 5 secondes se retrouve donc au coeur de cette ville et en devient l'acteur, il s'opère un jeu de mise en abyme et de lien entre espace intérieur et extérieur. L'ensemble se parcourt, s'éprouve et révèle la place que le citoyen peut avoir dans des espaces qui le dépassent.